Dernières nouvelles

  • Accueil
  • Blog
  • IMMOBILIER – SUISSE – LES PRIX MONTENT SANS CESSE

IMMOBILIER – SUISSE – LES PRIX MONTENT SANS CESSE

IMMOBILIER – SUISSE – LES PRIX MONTENT SANS CESSE ©Alain Farrugia

Il est bien connu que le meilleur placement de rendement au monde reste l'immobilier locatif dans les villes suisses telles que Genève, Zurich, Zoug, ou Lausanne… à condition d'avoir les moyens... de gros moyens...

Quand on recherche un rendement immobilier on peut aller dans bien des pays où les biens immobiliers sont à des prix « normaux » ou accessibles, mais il faut impérativement être dans une structure saine et dans un cadre légal qui permet de ne pas avoir de mauvaises surprises, bien entendu il en existe de nombreuses et généralement tout fonctionne bien.

En Suisse on ne se pose absolument pas la question tellement l'investissement est sécurisé, donc même si les rendements sont plus bas, le pays reste très attractif pour les investisseurs

Pourquoi ? Explication :

  • Un taux de vacation tellement bas qu'il en est anecdotique
  • Des prix à l'achat et des loyers qui ne cessent de monter
  • Des locataires qui sont prêt à tout pour arriver à obtenir le « Saint Graal Appartement » devant les 150 autres prétendants solvables
  • Des rendements bas, mais sécurisés à 99,999% car JAMAIS un locataire en Suisse n'aurait l'idée de cesser de payer son loyer, une fois dehors, il ne retrouvera plus jamais une location…
Néanmoins cette situation « idyllique » vue de l'extérieur à également ses inconvénients.


Effectivement il est devenu absolument impossible pour la très grande majorité des habitants d'espérer un jour devenir propriétaire de son logement… encore moins d'acquérir un bien immobilier d'investissement.

Cette situation est artificiellement maintenue, afin que seulement certaines personnes ou institutions maitrisent l'ensemble de l'immobilier suisse, que les travailleurs ne puissent investir leur second pilier, qu'ils restent dépendant de leur logement locatif et qu'il n'accèdent surtout pas à une indépendance financière par des investissements de rendement, à notre connaissance la Suisse est un des très rare pays au monde où cette situation est volontairement mise en place.

Heureusement, si on s'éloigne de certaines régions (le télétravail pouvant aider) et si on a les bonnes relations il est encore possible de trouver des biens immobiliers de qualité, accessibles et pouvant également servir d'investissement de rendement… Nous y reviendrons prochainement dans un nouvel article...


Ce graphique explique bien l'augmentation des prix de l'immobilier par type d'objet

Nous voyons ici l'augmentation des prix par type de commune, ce graphique est très significatif

Pour d'autres détails sur les prix de l'immobilier dans le pays le plus cher du monde, cet article ci-dessous est court mais parfaitement explicite.

Il faut débourser 500'000 frs pour un appart de 1,5 pièce à Genève et à Zoug

En Suisse, les prix des logements varient grandement selon les régions, relève Homegate.ch. Quant aux loyers, ceux des appartements 3,5 pièces ont pris l'ascenseur.

Se loger à Genève nécessite encore et toujours un budget conséquent par rapport à d'autres cantons.

Ce n'est un secret pour personne, les prix de l'immobilier en Suisse présentent de grandes disparités selon les régions. Dans sa dernière communication, la plateforme d'achat et de location Homegate.ch s'est penchée sur les annonces publiées sur son site pour étudier de plus près ces différences. Il en ressort notamment qu'avec un budget de 500'000 francs, les personnes à la recherche du bien de leur rêve pourront s'offrir un appartement d'au moins 4,5 pièces dans les cantons d'Uri, de Saint-Gall et du Jura, tandis qu'il leur faudra se contenter d'un modeste appartement de 1,5 pièce dans les cantons de Genève et de Zoug.

Hausse des prix d'achat

Le canton du bout du lac décroche ainsi la palme de la cherté, puisque même avec un budget d'un million de francs, on obtient tout juste un appartement en copropriété de 3,5 pièces, relève Homegate. Le deuxième canton le plus cher est celui de Zoug, où un appartement de 4 pièces se vend pour le même budget, alors que dans de nombreux autres cantons comme Neuchâtel, le Valais ou encore Soleure, on peut dénicher un 7 pièces pour le même prix. Pour un appartement de 5 pièces, il faut débourser 1,5 million de francs à Genève et à Zoug, tandis que pour le même budget, des appartements de 6,5 pièces sont sur le marché dans les autres cantons.

Les disparités se font également sentir au sein des cantons, souligne Homegate: «A titre d'exemple, dans le canton de Zurich, 500'000 francs permettent d'acheter un appartement de 3,5 pièces dans certaines communes, alors que dans d'autres communes, ce montant suffit tout juste pour un appartement de 1,5 pièce». Les prix d'achat ont augmenté dans tous les cantons entre 2010 et 2020, tant pour les appartements en copropriété que pour les maisons individuelles. Au cours de cette période, les prix d'achat ont beaucoup plus augmenté que les prix des loyers.

2'000 francs pour un 3 pièces

Les différences en fonction des régions se retrouvent également dans le prix des loyers, indique Homegate. «Si l'on dispose d'un budget assez serré de 1'000 francs, on ne peut obtenir qu'un appartement de 3 pièces dans le canton du Jura», précise ainsi la plateforme de location. Pour le même budget, des appartements de 1,5 pièce ou 2,5 pièces sont disponibles dans la plupart des cantons. Avec un budget de 2'000 francs, «il est tout à fait possible de loger dans un appartement de 5 pièces dans de nombreux cantons. Dans les cantons de Genève et de Zoug, il faudra se contenter d'un appartement de 3 pièces, et à Zurich, de 4 pièces». À partir de 3'000 francs, on peut louer un logement de 6 pièces et plus dans la plupart des cantons, mais pas à Genève ou à Zurich.

Les prix des loyers ont là aussi augmenté (entre 6% et 10%) pour toutes les tailles d'appartement entre 2010 et 2020, et ce, dans tous les cantons. Dans les cantons chers, cette augmentation s'est surtout fait ressentir sur les loyers des appartements 3,5 pièces, tandis que dans les cantons abordables, c'est les 5,5 pièces qui ont renchéri.

Sources :

https://www.20min.ch/fr/story/il-faut-debourser-500000-frs-pour-un-appart-de-1-5-piece-a-geneve-et-a-zoug-570317937990
https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/catalogues-banques-donnees/graphiques.html?dyn_prodima=901499

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Invité
mercredi 4 août 2021

Image Captcha