Dernières nouvelles

  • Accueil
  • Blog
  • Une commission redoute la fin de l'argent liquide

Une commission redoute la fin de l'argent liquide

L'importance de l'argent liquide agite les élus sous la Coupole fédérale. (Photo: Keystone)

Les pressions sont toujours plus fortes pour réduire l'utilisation de l'argent liquide. Zoug voulait ancrer l'existence des billets dans la loi.

ET SI LA DICTATURE ABSOLUE COMMENÇAIT PAR LÀ...

En effet cette volonté très Occidentale de vouloir à tous prix supprimer la monnaie papier, marquerait le début de la dictature absolue par le contrôle total et le "flicage" omniprésent de chaque individu !!

Puisse cette atrocité ne jamais arriver !

Alain Farrugia

La pression internationale contre l'usage de grosses coupures inquiète la commission de l'économie du Conseil des Etats. Ses membres souhaitent discuter avec la Banque nationale (BNS) de l'importance de l'argent liquide.

Une initiative cantonale zougoise est à l'origine de la discussion. Par 5 voix contre 5, celle du président Martin Schmid (PLR/GR) faisant pencher la balance, la commission a refusé de donner suite à ce texte qui demande que l'existence de coupures de 10, 20, 50, 100, 200 et 1000 francs soient ancrée dans la loi, ont indiqué vendredi les services du Parlement.

La majorité préfère attendre l'issue des discussions avec la BNS pour savoir s'il y a besoin de légiférer. Actuellement, il revient à la Banque de décider quels billets circulent. En ancrant les montants dans la loi, Zoug entend réagir aux pressions de plus en plus fortes pour réduire l'utilisation de l'argent liquide.

La majorité de la commission soutient le but de l'initiative zougoise. Mais elle estime que la question doit être traitée dans sa globalité et pas uniquement porter sur les coupures.

Exit les 500 euros

La Banque centrale européenne va arrêter d'ici fin 2018 l'émission de billets de 500 euros, accusés de faire le jeu des trafiquants de tout poil. Cette mesure n'est pas près de faire des émules en Suisse.

En mai 2016, le Conseil fédéral avait affirmé que l'utilisation répandue du billet de 1000 francs faisait partie intégrante de la culture suisse. Des mesures ont été prises pour éviter les abus. Les personnes qui, à titre professionnel, négocient des biens et reçoivent plus de 100'000 francs en espèces doivent remplir des obligations de diligence.

Les billets de 1000 francs sont utilisés principalement dans des opérations de paiement. Par exemple aux guichets postaux ou pour régler une facture après un achat sur Internet.

Source : 20 minutes

Patrimoine - Les Suisses sont toujours les plus ri...
Hypérion, l’écoquartier indien qui voit grand…très...

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Invité
jeudi 13 décembre 2018
Copyright 2016-2018 ©NOVUSVIA - Tous droits réservés - Designed by Bubble3DArt