Dernières nouvelles

  • Accueil
  • Blog
  • Les prix de l'immobilier explosent à Paris

Les prix de l'immobilier explosent à Paris

Les prix de l'immobilier explosent à Paris

Le prix du mètre carré à l'achat a augmenté de 7,7 % en six mois dans la capitale et frôle aujourd'hui les 9 000 euros, selon "Le Monde".

La hausse est spectaculaire. En un an, les prix se sont envolés et le mètre carré s'est vendu 8 942 euros en moyenne à Paris au premier semestre 2017, selon Le Monde . C'est une augmentation de 7,7 % par rapport à l'an dernier. En un peu moins de dix ans, les prix ont gonflé de 33 %. Et, depuis l'an 2000, la valeur des appartements parisiens a tout simplement... triplé. C'est ce qu'on appelle un investissement rentable !

« C'est énorme, commente Laurent Vimont, président du réseau Century 21. Paris, avec un montant moyen d'achat de 446 982 euros, devient une ville exclusive, réservée aux cadres supérieurs et professions libérales, qui représentent désormais 46 % des acquéreurs, soit 10 points de plus qu'en 2009. Dans le même temps, la part des ouvriers et employés a été divisée par deux, passant de 13,9 à 6,8 %. »

Des prix plus élevés, mais des surfaces moins grandes

Les délais de vente se sont également raccourcis, selon Le Monde. Ils sont aujourd'hui de 58 jours en moyenne, contre 66 jours l'an passé. « Ces prix délirants découragent tout de même des acheteurs, nuance Laurent Vimont. Nous constatons un léger recul de l'activité, de 3 %, et une réduction de la surface moyenne achetée, passée de 53 à 51 mètres carrés : deux mètres carrés de moins en un an, c'est beaucoup. »

Plusieurs points peuvent expliquer cette flambée des prix. Outre la traditionnelle pénurie de logements « familiaux » (entre 120 et 150 mètres carrés), spécialement dans les beaux quartiers, le contexte géopolitique aurait beaucoup joué cette année, selon le quotidien du soir. L'élection de Donald Trump, celle d'Emmanuel Macron et le Brexit : ces trois événements auraient tous trois joué en faveur de la capitale, et un certain nombre de résidents américains ou londoniens se seraient expatriés en France en conséquence.

Les étrangers, souvent accusés de tirer les prix parisiens vers le haut, ne représentent toutefois qu'une faible part des acquéreurs : seulement 5 % des 40 000 transactions annuelles à Paris sont concernées. Leur tendance à « surpayer » par rapport au prix du marché est en revanche réelle, et peut avoir un effet sur les prix pratiqués. Ils se tournent le plus souvent vers des biens d'exception, d'une valeur supérieure à 2 millions d'euros. « Les Américains regardent de nouveau vers Paris. S'ils restent prudents à cause des attentats, ils se convainquent qu'Emmanuel Macron va sauver le monde », s'amuse Marie-Hélène Lundgreen, directrice de Belles Demeures.

Source : lepoint.fr

Localisation (Carte)

Le spectre de l’AVS et du 2ème pilier fusionnés…
CRÉDIT SUISSE - Moniteur immobilier Suisse, 2e tri...

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Invité
mardi 20 novembre 2018
Copyright 2016-2018 ©NOVUSVIA - Tous droits réservés - Designed by Bubble3DArt