Dernières nouvelles

  • Accueil
  • Blog
  • La Thaïlande, paradis des retraités suisses

La Thaïlande, paradis des retraités suisses

La Thaïlande, paradis des retraités suisses

Beaucoup d'Helvètes s'installent dans ce pays. Comme Walter Faedo installé à Chiang Mai depuis cinq ans.

Sa retraite (anticipée), Walter Faedo a décidé de la vivre à 9000 kilomètres de son Locle natal. Dans le nord de la Thaïlande, à Chiang Mai, où il réside depuis cinq ans. « Je n'ai jamais regretté ce choix », confie cet ex-ingénieur de 56 ans, marié à une Thaïlandaise. Tout commence il y a dix ans, lorsqu'il rend visite à un collègue qui a posé, là-bas, ses valises à l'heure de la retraite. « Je suis rapidement tombé amoureux de ce pays », se souvient-il. Après plusieurs séjours touristiques, il décide aussi d'y prendre ses quartiers.

Son exemple est loin d'être un cas isolé, comme l'explique Sarah Mastantuoni, directrice de l'Organisation des Suisses de l'étranger : « La dernière statistique (2015) fait état de près de 2500 ressortissants helvétiques de plus de 65 ans installés en Thaïlande, ce qui représente un peu plus d'un quart des expatriés suisses. Cette communauté fait, en outre, partie de celles qui connaissent la plus forte progression, à savoir + 3,5 % par année. » «L'augmentation du nombre de résidents helvétiques permanents en terres siamoises est vertigineuse, car, en 1990, nous n'étions qu'un millier, confirme la Jurassienne Isabelle Meyer, 67 ans, qui s'est installée il y a 45 ans à Bangkok avec son mari.

Le pays où la vie est moins chère

Pourquoi la Thaïlande fait-elle figure d'eldorado pour nos retraités? Walter Faedo évoque le coût de la vie, nettement plus bas. « Une simple retraite suisse permet de vivre confortablement, car un budget d'environ 1000 francs par mois est suffisant pour un couple qui a déjà acheté une maison — on a une bâtisse individuelle très correcte à partir de 100 000 francs. Quant aux assurances, elles sont facultatives, ce qui permet de se faire une retraite à la carte, selon ses moyens. Et on ne paie pas d'impôts, ni en Thaïlande ni en Suisse. Quant aux repas au restaurant, ils ne coûtent que quelques francs. »

L'aide à domicile, facile à mettre en place est très efficace.

Autre facteur important pour les retraités, dixit Isabelle Meyer : « L'aide à domicile, facile à mettre en place est très efficace. » Une qualité de vie qui passe aussi par « la gentillesse des gens, toujours très serviables et aimables, d'autant plus si l'on s'éloigne des centres touristiques », et par la clémence du climat. « Il fait entre 20 et 38 degrés toute l'année, et les hivers enneigés sont remplacés par la saison des pluies, de juin à octobre, durant laquelle il ne pleut généralement qu'en fin de journée et durant la nuit », détaille le Neuchâtelois.

Une simple retraite Suisse permet de vivre confortablement

par Walter Faedo Retraité

Un tableau idyllique, au-dessus duquel ne plane qu'un petit nuage, selon Walter Faedo : «La langue thaïe n'est pas facile à apprendre, et tout le monde ne parle pas anglais.»

Et qu'en est-il de la procédure d'établissement ? «C'est assez simple, répond le connaisseur. Pour obtenir un visa de retraité, renouvelable d'année en année, il faut avoir au moins 50 ans et posséder 22 000 francs sur un compte thaïlandais.» Bref, la Thaïlande est vraiment un pays où il fait aussi bon vivre!

Par Frédéric Rein

Source : generations-plus.ch

CRÉDIT SUISSE - Moniteur immobilier Suisse, 2e tri...
Notre maison : du rêve au cauchemar

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Invité
mardi 20 novembre 2018
Copyright 2016-2018 ©NOVUSVIA - Tous droits réservés - Designed by Bubble3DArt